La microfinance

Exemple de l’impact du micro crédit :

        Popularisée par Muhammad Yunus, surnommé le « banquier des pauvres », la microfinance a pour but de sortir durablement des hommes et des femmes de leur condition de pauvreté. La microfinance part du fait qu’aujourd’hui, les personnes les plus démunies sont exclues des systèmes bancaires traditionnels. Des Institutions de Micro-Financement (IMF), leur permettent de faire un prêt à petite échelle, basé sur la confiance. Grâce au prêt mais aussi grâce à des formations et accompagnements proposés par l’IMF, ces personnes peuvent alors sortir de la pauvreté en créant ou/et développant un business rentable.

Micro-crédit Macro-action

        La microfinance a un impact positif sur la lutte contre la pauvreté, elle impacte aussi positivement l’accès à la scolarité et à l’éducation des enfants, l’accès aux soins des familles et l’émancipation des femmes. Ces dernières sont particulièrement concernées par la microfinance (elles représentent selon Babyloan, 73% de la clientèle des Institutions de Micro-Financement).

Quelques chiffres clés :

  • 1 prêt = augmentation durable du niveau de vie de 5 personnes
  •  D’après le baromètre de la micro-finance 2017 de Convergence, aujourd’hui 132 millions de personnes auraient bénéficié de micro-crédit à l’échelle mondiale.
  •  Le taux de remboursement des prêts varie entre 95 à 85 % en fonction de la taille des IMF et des parties du monde (selon la FAO).

Les principaux objectifs du micro-crédit, FAO

Qu’est-ce qui explique le succès du microcrédit ? En choisissant de fournir des prêts de groupe, l’idée de Muhammad Yunus consistait non pas à miser sur un capital financier comme l’aurait fait une banque traditionnelle mais sur un capital social. La véritable innovation du microcrédit n’a pas été de prêter aux pauvres mais de trouver un moyen de le faire ce qui permettra à ces personnes de créer et/ou développer une activité génératrice de revenus. 

Cependant il existe des controverses à cause de mauvaises pratiques de la microfinance, heureusement, elles ne sont pas représentatives du secteur.

En résumé, la microfinance c’est l’attribution de petits prêts à des taux d’intérêt réduits et sans garantie financière à des micro-entrepreneurs cherchant à créer des activités durables. C’est cette initiative que l’association souhaite soutenir. Notre objectif est d’apporter un total de 20 000 € de don aux IMF ce qui permettra de soutenir 150 micro-entrepreneurs. Sachant qu’un prêt bénéficie en moyenne à 6 personnes (famille du micro-entrepreneur), c’est en réalité 900 personnes que ces dons permettrons d’aider.

Association >

Muhammad Yunus

“Le crédit solidaire accordé à ceux qui n’ont jamais pu emprunter révèle l’immense potentiel inexploité que tout être humain porte en lui.

Il rend créatif, non pas en contraignant à l’adoption de nouvelles méthodes ou de nouvelles croyances, mais en donnant la possibilité de réaliser ses propres rêves.”

Muhammad Yunus, prix Nobel de la paix 2006